10 tendances NFT à ne pas louper pour 2022

L’année 2022 s’est amorcée avec le succès grandissant des NFT et des tendances qui en découlent. Ce succès traduit dans la foulée notre progression graduelle vers le Web3. Ce renouveau est sans nul doute en train de changer notre rapport au monde, nos habitudes de consommation. Les NFT s’immiscent lentement mais sûrement dans une multitude de secteurs d’activités, certains plus que d’autres. Le monde de la finance, du commerce en général comme de l’art peuvent se targuer de s’être déjà implantés dans les NFT.

NFT – Définition

Le NFT (Non-Fungible Token) renvoie à un jeton, actif numérique qui n’est pas interchangeable. Ce jeton non-fongible est typiquement un bien numérique unique, certifié à travers la blockchain. La Blockchain est un système décentralisé et sécurisé qui va empêcher falsification de la propriété numérique par une vérification de chaque information relative à ce jeton (signature, auteur, date, dernière transaction, etc). Chaque NFT a sa propre valeur, c’est la raison pour laquelle il ne peut être échangé (Pour plus d’info, consultez « Tout comprendre sur les NFT« ).

Un bref historique des NFT

Les NFT sont moins récents qu’on ne l’imagine. Le tout premier NFT appelé « quantum » date de l’année 2014 et est le premier sur la blockchain Ethereum. La norme ERC 721, format actuel des NFT a été introduit avec les cryptokitties du studio Dapper Labs en 2017. Depuis lors, l’ascension des NFT s’est fait plus que tangible, l’année 2021 ayant été un point culminant. On estimait les ventes de NFT pour le 3ème semestre de 2021 à plus de 10 milliards de dollars. En 2022, il n’est plus question d’interroger la valeur des actifs numériques non fongibles. C’est devenu une tendance de fond qui n’est pas près de s’évaporer de sitôt. Voici 10 tendances NFT pour l’année 2022.

Play to earn comme une des tendances NFT

Le « Play-to-Earn » fait référence à la possibilité par des joueurs de gagner par le jeu des actifs qu’ils peuvent par la suite investir comme bon leur semble et sur différentes plateformes. Ce mécanisme de gain NFT est très populaire. Il a transformé la façon dont nous envisageons de gagner de l’argent avec les NFT. Chaque joueur étant propriétaire de son actif sur le jeu, peut ensuite le revendre à sa guise sur d’autres marchés NFT.

Le jeu Axie Infinty est un précurseur dans le modèle « Play to earn ». Basé sur la blockchain Ethereum, il mêle simultanément NFT et cryptomonnaies, ce qui favorise un nombre important de transactions. Pour se lancer sur Axie Infinty, il faut posséder trois axie qui vont permettre d’accéder au jeu et de créer son propre univers ou royaume. Ce jeu consiste à organiser la vie de créature d’un empiré donné. Il est question de bâtir un royaume après l’achat de parcelles de terrains.

Les terrains, de même que les axies étant limités, chaque joueur a la possibilité de faire prendre de la valeur à ses possessions pour les revendre par la suite beaucoup plus chers. Les axies comme les terrains sont rares et uniques, ce qui leur donne de la valeur et les cyptomonnaies sont propres au jeu : les Axie Infinity Shard (AXS) et les Smooth Love Potion (SLP). Axie Infinity compte aujourd’hui plus de 2 millions d’utilisateurs actifs au quotidien et son volume de transactions est estimé à 1 milliards de dollars.

Des metaverses comme The SandBox usent aussi de ce procédé. La finance décentralisée, de même que les applications décentralisées font aussi le constat de la progression vertigineuse du trafic que crée le jeu Axie Infinity.

Axie Infinity _ Tendance NFT play-to-earn - metav.rs

Les avatars NFT en photo de profil sur les réseaux sociaux

Si un avatar NFT peut être considéré comme un marqueur identitaire, il est facile de comprendre l’engouement qu’a suscité le Bored Ape Yatch Club (BAYC) sur les réseaux sociaux. C’est d’ailleurs l’une des tendances NFT les plus en vogue. Cette vague provient notamment des cryptopunks en 2017. Les cryptopunks sont encore aujourd’hui la plus célèbre collection de 10 000 cryptos, dont le plus cher est estimé à plus de 11 millions de dollars et le montant des échanges de cryptopunks à 4 milliards de dollars. Actuellement, le prix de pallier d’un cryptopunk est de 400 000 dollars. Des célébrités comme Jay-Z ou Snoop Dogg en possèdent. Il va donc sans dire que ce projet du studio Larva Labs a été un franc succès.

Jay-Z cryptopunk photo de profil sur Twitter _ metav.rs

Photo de profil de Jay-Z sur Twitter

Un avatar NFT est plus qu’un marqueur identitaire sur le numérique. Il ouvre la voie aux communautés. Twitter comme Discord est en l‘occurrence le moyen de mettre en avant ses possessions numériques non fongibles comme image de profil. De cette manière, il est possible de se rallier à des communautés elles aussi férues de NFT en général. La notion d’appartenance à un groupe est accentuée quand on parle d’avatar NFT.

La communauté des biens – tendances NFT

Comme autres tendances, les NFT ont introduit la tendance de la « communauté des biens » en matière de propriété intellectuelle. Il est possible de posséder une partie de la propriété intellectuelle de la marque de NFT et d’en faire du profit. Avec la collection BAYC par exemple, le propriétaire d’NFT BAYC a la possibilité de recréer son propre crypto art et de le revendre sous le nom de BAYC. Cette pratique enrichit le côté créatif de la collection NFT et permet aux artistes de bénéficier des droits de revente sur les œuvres en question. C’est la création de valeur pour la marque de NFT comme pour la communauté. C’est typiquement par ce procédé de co-création que le BAYC est devenu si célèbre.

La Digital Fashion

Le metaverse ouvre la voie à la possibilité d’acheter des vêtements de marque de luxe, moins coûteux que dans la vie réelle. Si porter du Louis Vuitton ou du Gucci n’est pas chose aisée pour les petits porte-feuilles, ça peut le devenir grâce à des metaverses comme Roblox ou Decentraland.

L’industrie de la mode n’a pas tardé à se digitaliser et de nombreuses marques proposent déjà des collections sur le digital. Cette tendance tend à croître en 2022, au point où il se sera plus viable de produire des outfits dans le metaverses avant de les confectionner dans la vie réelle. Le premier vêtement numérique NFT lancé par Dapper Labs en collaboration avec la maison de mode de Fabricant a ouvert la voie à une multitude d’expériences de mode numérique. Nike et les NFT Cryptokicks est un bon exemple de mode virtuelle.

Cryptokicks Pixel Nikes - Digital Fashion - metav.rs

Cryptokicks Pixel de Nikes

Intégrer le metaverse nécessite d’avoir un avatar numérique, que vous pourrez personnaliser comme bon vous semble. Avec un metaverse comme Sensorium en l’occurrence, il sera possible diversifier au maximum l’apparence de son avatar.

La Tokenisation – Tendances NFT

Le NFT en tant que certificat de propriété dont il est possible de retracer l’ensemble des informations grâce à la Blockchain, peut représenter des actifs intangibles comme tangibles. Dans la vie réelle, il est tout à fait plausible d’imaginer un bien, quel qu’il soit, transformé en jeton numérique non fongible.

Dans le cinéma

L’industrie du cinéma est déjà sujette au vent disruptif des NFT. Le célèbre réalisateur Quentin Tarantino a récemment mis aux enchères sous forme de NFT sept scènes originelles de son film culte Pulp Fiction. Ces NFT incluent aussi un texte manuscrit des premiers scripts du film ainsi que les commentaires du réalisateur lui-même. Et bien entendu, seul le propriétaire a le privilège de voir l’ensemble du contenu de ce token unique.

Dans la musique

Le secteur de la musique va en outre être bousculé par les NFT. Les NFT vont proprement permettre aux artistes de pleinement jouir du fruit de leur labeur. Grâce à ces derniers, un artiste pourra recevoir directement des dividendes sur l’œuvre produite. Les NFT assurent un modèle financier qui va garantir une indépendance de l’artiste sur le plan créatif. Il sera ainsi possible de vendre sous forme de jetons non fongibles des singles, comme l’a fait le musicien Daniel Allan.

Avec des plateformes décentralisées comme StereoheadZ NFT ou Stationhead seront présentes sur les metaverses et garantirons à leurs utilisateurs les droits sur leurs propres œuvres musicales.

Fragmenter les NFT

Acheter un NFT peut revenir à vider son compte bancaire. Et s’il était possible de juste acheter une fraction d’un actif numérique, afin de ne pas se ruiner ? Si ce modèle s’applique déjà avec les cryptomonnaies, il semble aussi admissible dans le cadre des NFT. La tendance d’acheter des fragments de NFT prend de plus en plus d’ampleur. Il est ici question de diviser un bien numérique en petits fragments de jeton ERC-20, afin de le rendre plus accessible.

Un point de différenciation est cependant à émettre. Un NFT est un bien unique, mais une fois divisé, chacun de ses fragments devient fongible. Avoir un fragment de NFT suit la logique de posséder une action dans une société. Comme une action dans une société peut être échangée, un fragment d’un bien dématérialisé le peut aussi.

Le tableau « la fillette au béret » de Picasso a vu ses fragments se faire acheter par 4000 personnes, qui maintenant détiennent chacun une fraction de la propriété du célèbre peintre.

NFT fragmenté - La Fillette au béret de Picasso - metav.rs

Little Girl with Beret_un NFT fragmenté

Encore plus de metaverses comme tendances NFT

Le changement identitaire du groupe Facebook en Meta a clairement été un élément déclencheur de la ruée vers le metaverse. Le metaverse peut être décrit comme un espace numérique qui va devenir un prolongement de la vie, réelle comme virtuelle. Cela signifie que chacun retrouvera dans les metaverses un monde combinant interactions sociales, lieu de divertissement et même de travail. Les casques de Réalité Virtuelle sont en outre de plus en plus démocratisés. Dans une telle configuration et ayant connaissance des déboires d’internet, il sera primordial pour chaque utilisateur de pouvoir justifier de la propriété à la fois de son identité et de ses possessions sur le numérique. La solution est donc de se tourner vers les NFT.

Si la caractéristique propre du NFT est sa rareté, il est tout à fait imaginable de penser un écosystème numérique fondé sur ces valeurs. Les metaverses comme Decentraland ont pris le pas sur cette révolution. Il y est possible d’acheter des parcelles de terrain. Chaque lopin de terrain virtuel a ses spécificités, comme dans la vie réelle. Et ces actifs donnent la possibilité à leur propriétaire de les exploiter comme il le souhaite. Il est possible d’y placer des maisons, des galeries ou même des spots publicitaires pour les marques.

Des enseignes comme Carrefour se sont lancées dans l’aventure et ont acheté des parcelles de terrain sur Decentraland. Republic Realm par exemple a investi pratiquement un million de dollars pour s’octroyer un terrain sur Decentraland. C’est encore plus intéressant car il est question d’une parcelle très fréquentée sur laquelle la marque a fait construire un centre commercial virtuel au sein duquel elle fait louer des boutiques virtuelles. C’est un modèle économique que l’on ne connaît que trop bien, et qui s’installe d’ores et déjà dans les metaverses.

NFT Art

L’art est proprement le secteur qui a le plus exploité la puissance des NFT et constitue une des tendances relatives aux tokens non fongibles. Et cela n’est pas près de s’arrêter. C’est le secteur dans lequel les records de vente de NFT s’estiment à des milliards de dollars. Le marché des crypto-arts selon le Financial Time est estimé à plus de 41 milliards de dollars. C’est compréhensible. Le NFT étant unique a permis aux œuvres d’art d’être singulières à nouveau, plus encore les créations artistiques virtuelles qui avaient perdu leur valeur à cause de reproductions illégales. C’est une tendance qui crée aussi de nouveaux usages. Les QR-codes notamment peuvent être à l’avenir utilisées comme marqueur d’authenticité d’une œuvre artistique ou sur des tableaux de grands artistes.

Les domaines créatifs sont en plein expansion et chacun peut exprimer sa créativité comme il le souhaite. L’émergence de nouvelles formes artistiques témoignent de l’évolution qu’a la société sur la perception de l’art. La société Injective Protocol a par exemple acheté pour 95 000 dollars une œuvre de Bansky, l’a ensuite brûlée tout en filmant la scène et a revendu la vidéo de ce forfait sous forme de NFT. L’art se retrouve en toute chose et se renouvelle, adapte une multitude de forme avec les biens dématérialisés.

Des Galeries de NFT dans le metaverse

Étant donné que les œuvres d’art se tokenisent, il est facile d’imaginer la création de galeries d’art NFT dans les metaverses. Visiter un musée dans le metaverse devient possible. La maison de vente aux enchères d’eouvres d’art Sotheby’s a, à cet effet créé un metaverse dans lequel elle présente les œuvres d’art NFT à vendre et y met en place ses ventes aux enchères.

the merge pak nft - metav.rs

« The Merge » de l’artiste Pak est un NFT vendu pour 91,8 millions de dollars

La plateforme Terra Virtua elle en revanche donne elle aussi la possibilité à des collectionneurs de NFT de présenter en réalité virtuelle leurs biens dématéralisés sous le format d’un musée virtuel.

Combinaison de l’IA et des NFT

Avec l’Intelligence Artificielle, créer des NFT artistiques sans l’action de l’homme devient possible.

GAN, une œuvre d’art conçue par l’IA de la maison Christie’s a été vendue pour 400 000 dollars en 2018. Les NFT ayant vulgarisé la valeur des biens numériques, l’on comprend que des projets de ce genre vont prendre le pas les années à venir.

« Arlequin » par exemple est un tableau artistique créé par l’IA Alicia. Cette intelligence artificielle a analysé par le biais de calculs complexes le processus de création et de techniques artistiques. Ce tableau a ensuite été vendu sous forme de NFT pour la somme de 400 dollars sur la plateforme AI Made Art.

NFT Arlequin de l'IA Alicia - metav.rs

Le NFT « Arlequin » de l’IA Alicia

iNFT

Le « i » ici ne fait pas référence à iPhone NFT mais plutôt NFT Intelligent. C’est une tendance qui consiste à créer un NFT doté d’une IA. Les détenteurs de ces NFT peuvent donc converser avec leur NFT, s’instruire, etc. Ces NFT restent sur la Blockchain Alethea AI. Cette blockchain est celle qui a lancé la tendance des iNFT, comme Alice qui a été vendu à 500 000 dollars chez la maison Sotheby’s.

Les iNFT sont appelés à fortement évoluer les prochaines années. La blockchain Alethea a mis en place un programme nommé « train to earn » qui consistera à rendre son NFT encore plus intelligent pour remporter de l’argent grâce à des tournois « Battle of the minds ». Dans un avenir proche, ces iNFT seront en mesure d’interagir, en tant joueurs eux-mêmes, avec des utilisateurs de metaverses comme the SandBox et Decentraland.

Les NFT pour soutenir des œuvres caritatives comme une tendances

La vente de NFT n’est pas juste un moyen de s’enrichir. Vendre des biens dématérialisés peut aussi être employé pour soutenir des causes humanitaires. Le système décentralisé de la Blockchain permet de valider de façon transparente les transactions de fonds aux institutions caritatives. Contrairement avec une banque, les frais de transfert en crypto sont moins élevés et moins complexes. Les structures à but non lucratif ont aussi la possibilité de mettre en place des ventes aux enchères plus moins coûteuses que celles organisées dans la vie réelle. Les secteurs associatifs peuvent ainsi jouir de la puissance des NFT.

L’artiste Beeple en vendant son œuvre Ocean Front a reversé les 6 millions de dollars de gains à structure à but non lucratif appelé Open Earth Fondation qui lutte contre le réchauffement et le changement climatique.

Ocean-Front-NFT-to-support-charity-causes-Beeple-metav.rs

Le NFT « Ocean Front » par Beeple

L’entreprise Macy’s a organisé une collecte de fonds de vente de NFT et a récolté environ 10 000 dollars. Les gains de cette collecte ont été donnés à la fondation Make-A-Wish qui soutient des enfants souffrant de graves maladies. La fondation en cas de revente de ces NFT touchera des royalties de 10%. Ainsi, les organisations à but non lucratif ont tout intérêt à suivre cette tendance NFT.

Les NFT et la finance

Si les NFT sont clairement des actifs spéculatifs estimés à des milliards de dollars, c’est bien parce qu’ils sont des biens en constant mouvement. D’un wallet à l’autre, les NFT gagnent de la valeur et au fur et à mesure qu’ils sont revendus. Le principe même dans l’investissement est que les fonds ne sont pas statiques, mais en constant mouvement. Et c’est le cas avec les NFT.

Garantir un prêt avec un NFT – Tendances NFT

Le NFT étant un bien numérique non-fongible à valeur, peut être un moyen de garantir un prêt. De nombreuses plateformes, notamment en finance décentralisée (DeFi) permettent de garantir un prêt grâce à un actif numérique non-fongible dont la valeur peut couvrir le montant du prêt. Les contractants, grâce aux smart contracts, vont s’assurer que la transaction soit validée et que le bien dématérialisé soit inaccessible pour l’emprunteur jusqu’au remboursement intégral du prêt.

Avec des plateformes comme Drops, il est aussi possible de mettre son actif numérique en hypothèque, en cas de non-remboursement d’un prêt ou pour un investissement quelconque.

 

Le NFT, bien que parfois spéculatif, fait évoluer les usages dans une multitude de domaines. L’avenir est sur le point de se construire sur le modèle des NFT au fur et à mesure que l’utilisation de blockchain elle-même migre vers quelque chose plus démocratisé. La tokenisation d’actifs physiques étant en plein essor, il faut aussi penser à un avenir où le metaverse sera une extension du monde tel qu’on le connaît aujourd’hui. Les marques, afin de ne pas louper une tendance de fond, ont tout intérêt à s’y intéresser de plus près. METAV.RS est la meilleure option pour guider les marques vers cette tendance croissante.

Pour en savoir plus sur les NFT et sur la façon dont certaines marques en ont tiré le meilleur parti, lisez le TOP 5 DES MEILLEURES EXPÉRIENCES DE MARQUES EN MATIÈRE DE NFT.