Direct-to-Avatar: quel usage pour les marques et les consommateurs ?

Si ce qu’un utilisateur peut obtenir dans le métavers devient aussi important que ce qu’il peut tenir dans la vie réelle, le Direct-to-Avatar est un élément dont les marques doivent être conscientes. Avec le Direct-to-Avatar (D2A), les marques, les entreprises et les utilisateurs peuvent vendre et vendre au détail des produits directement aux avatars. L’avenir du commerce de détail est plus que probablement numérique, et le métavers est appelé à devenir un nouveau canal important pour toutes sortes de produits et de services.

Direct-to-Avatar: quand l’avatar devient aussi important que l’utilisateur

Les avatars représentent une personne dans des mondes virtuels, dans des métavers, dans des jeux ou même des réseaux sociaux. Conçus pour ressembler à l’utilisateur ou à une vision fantasmée, ils peuvent être personnalisés comme bon lui semble. De la 2D à la 3D, les avatars peuvent être un personnage de dessin animé, des émoticônes pour représenter leur propriétaire. Les avatars virtuels jouent toujours un rôle important dans la communication. Actuellement, ils permettent aux utilisateurs de se projeter dans des mondes virtuels afin d’interagir plus directement les uns avec les autres.

Les communautés virtuelles et la réalité virtuelle sont devenues le nouveau modèle de communication. Les consommateurs optent de plus en plus pour des achats virtuels. Cela signifie que les marques ont une grande opportunité d’atteindre les consommateurs et de vendre des produits directement aux avatars, en contournant toute la logistique et les intermédiaires associés à la livraison de produits physiques. Ces biens doivent soit être vendus sur une boutique, soit être livrés à l’utilisateur. Et tous les avatars sont uniques, de leur apparence à leur interaction avec le monde qui les entoure. C’est pourquoi le commerce direct aux avatars (D2A) présente un énorme potentiel pour les détaillants qui cherchent à atteindre des publics spécifiques et à leur vendre des produits directement. Les marques doivent saisir tout le potentiel que le D2A a à offrir afin d’approfondir le lien entre elles et leurs utilisateurs par le biais des avatars. Il s’agit d’un nouveau modèle commercial introduit par le métavers.

Direct-to-Avatar, l’adéquation parfaite pour la Gen Z

Le métavers est un vaste espace dans lequel vivent des millions de personnes, en particulier la Gen Z. Consciente de la possibilité d’engager la Gen Z à un niveau plus profond, Metaverse passe d’une marque de réalité virtuelle à une marque d’avatars. La Gen Z utilise le metaverse comme un moyen de se cacher des dures réalités de la vie grâce aux mondes virtuels. Afin d’atteindre la Gen Z, les marques doivent fournir des avatars personnalisables. Les métavers et les avatars sont considérés comme un territoire d’expression personnelle pour les utilisateurs de la Gen Z. Créer des interactions directes avec leur représentation virtuelle est donc le meilleur moyen de les immerger davantage dans l’univers d’une marque et de renforcer le lien.

Construire un système économique pour avatars

Une économie de l’avatar est en train d’émerger pour relier le monde virtuel et le monde réel. Les marques prennent déjà le train du direct-to-avatar. Mais beaucoup d’entre elles se concentrent sur la fourniture de produits cosmétiques, alors que l’opportunité est bien plus grande que cela. Dans cet espace numérique, les gens peuvent fréquenter d’autres avatars, les habiller et rencontrer leurs amis, le tout dans un cadre détendu qui garantit la confidentialité et l’anonymat. En fait, d’ici 2022, l’économie de la vente directe aux avatars devrait atteindre 50 milliards de dollars. Le rôle des équipes de marketing dans la vie de ces avatars sera crucial et elles devront faire preuve de créativité pour fournir des services précieux auxquels ils ne peuvent accéder nulle part ailleurs.

Avec des millions d’utilisateurs engagés, plus précisément 50 millions d’utilisateurs actifs quotidiens et une économie croissante fondée sur les biens virtuels, le métavers de Roblox offre aux marques une énorme opportunité de créer des expériences engageantes qui comblent le fossé entre les mondes physique et numérique. Avec 67 % des utilisateurs de Roblox appartenant pour la plupart à la Gen Z, il est clair que cette population a un impact important sur les achats virtuels.

Cas d’usage du modèle commercial Direct-to-Avatar

En utilisant les NFT, les marques peuvent schématiser leur stratégie d’acquisition par des niveaux d’engagement et d’adhésion et offrir à leurs utilisateurs une expérience de marque unique et personnalisée. Le recours à des influenceurs peut également constituer un levier d’activation intéressant autour du modèle D2A, comme l’a fait le jeu Fortnite avec une collaboration avec la chanteuse Ariana Grande. La sortie des skins de la chanteuse a été extrêmement populaire au sein de la communauté Fortnite.

Ariana-Grande'-skins-in-the-game-Fortnite-Direct-to-avatar

Skins de Ariana Grande dans le métavers Fortnite

La mode numérique est devenue une plateforme fascinante pour l’engagement des marques. Alors que certaines marques vendent déjà des vêtements aux avatars par l’intermédiaire d’un tiers, comme Decentraland, d’autres continueront à se concentrer sur l’interaction avec les joueurs et la promotion croisée, comme la collaboration de Gucci et The North Face sur Pokemon Go. Ce partenariat a donné lieu à la sortie de baskets virtuelles portées avec la technologie de réalité augmentée. Ralph Lauren a de son côté dévoilé une collection de 50 pièces de wearables, disponibles sur l’application métavers Zepeto.

Une nouvelle frontière numérique est en train d’émerger, où le client détient le pouvoir. Les marques qui reconnaissent ce fait pourraient réussir à l’avenir et continuer à offrir des expériences virtuelles incroyables à leurs utilisateurs.

Pour en savoir plus sur les modèles virtuels et sur la façon dont les NFT peuvent y participer, lisez LES WEARABLES NFT : QUELLE UTILITÉ DANS LA DIGITAL FASHION ?

Ou téléchargez notre livre blanc ENTERING IN THE WEB 3.0 – A GUIDE FOR LUXURY FASHION IN THE METAVERSE