Le marché des NFT- statistiques 2021 2022

Le marché des NFT est devenu aux cours des récentes années un domaine des plus fructueux. Si le premier NFT créé par Kevin McKoy date de 2014, c’est bien quelques années plus tard que la popularité des NFT va prendre un bon considérable.

Pourquoi parler du marché des NFT ?

Le NFT ou jeton-non-fongible est un bien numérique unique, vérifiable et authentique. La valeur que les NFT apportent à la propriété dématérialisée est proprement la rareté. Cette dernière va redonner aux oeuvres contrefaites, copiées ou plagiées, une « valeur numérique ». Le marché des NFT est parvenu à s’insérer dans une multitude de domaines en recréant un valeur ajoutée aux possessions sur le numérique. Si l’on considère que le coût de production d’un NFT varie entre 70$ et 150$, il est aisé de saisir le retour sur investissement quasiment spectaculaire dont beaucoup d’acteurs des NFT ont pu bénéficier.

Bien qu’il soit complexe d’évaluer ce marché très ondoyant et rapide, nous avons dressé quelques chiffres clés des NFT pour l’année 2021 et le début de l’année 2022.

Taille du marché des NFT

  • Le marché des NFT s’estime à 44 millions de dollars. (Source: Chainalysis)
  • OpenSea est considérée comme la plus grande et la plus importante Marketplace de NFT. Elle est en outre la plus utilisée de toutes.
  • La valeur commerciale d’OpenSea s’estime à moins de 90 millions de dollars tous les mois environ.

Les ventes de NFT

Les statistiques générales des ventes dans le marché des NFT

  • Plus de 50% des ventes de NFT n’atteignent pas 200$.
  • Le volume hebdomadaire de ventes de NFT est quitté de 100 ventes en 2017, pour 15 000, voire 50 000 en 2022. C’est une progression vertigineuse.
  • Sur la plateforme Nifty Gateway, les ventes sont allées au-delà de 250 millions de dollars pour 2021. Les ventes mensuelles s’estimaient à environ 500 000$.
  • Les NFT ont engendré une dépense d’environ 41 milliards de dollars en cryptomonnaie pour l’année 2021.
  • Le modèle Play-to-earn qui est une tendance du marché des NFT atteint une recette de 776 millions de dollars au 3ème trimestre de l’année 2021.
  • Les NBA Top Shot enregistre un volume de transactions supérieur à 600 millions de dollars.

Le segment de marché NFT connaissant la croissance la plus fulgurante est celle de la collection, comme avec les Cryptopunks, le Bored Ape Yatch Club, le Mutant Ape Yatch Club, les Clone-X, etc.

La progression du nombre d’utilisateurs sur les marketplaces de NFT

  • La platforme OpenSea a au moins 250 000 utilisateurs actifs par mois qui vendent et achètent des NFT.
  • Entre 2020 et 2021, il y a eu une progression de 450% du nombre d’acheteurs uniques de NFT. C’est allé d’un volume mensuel de 10 000 acheteurs à 40 000.

Les oeuvres les plus chères vendues dans le marché des NFT

  • L’oeuvre artistique The Merge de l’artiste Pak est le NFT le plus cher vendu au monde pour la coquette somme de 91, 8 millions de dollars.
  • La collection NFT au volume de transactions le plus élevé est le Bored Ape Yatch Club (BAYC) estimée à  2,5 milliards de dollars. Le prix plancher d’un BAYC aujourd’hui est de 215 000$.
  • Celle qui suit est la collection de NFT cryptopunks dont le montant des transactions est estimé à 2,1 milliards de dollars. On note comme prix plancher aujourd’hui pour un cryptopunk la somme de 210 000$.
  • La vidéo NFT la plus chère vendue était celle de Beeple nommée Crossroards, pour la somme de 6,6 millions de dollars.
  • Le mème NFT au prix le plus élevé est Doge, une race de chien japonais, pour 4 millions de dollars.
  • Le Tweet NFT le plus cher est celui du PDG de Twitter, Jack Dorsey, pour la somme de 2,9 millions de dollars.
  • En ce qui concerne la vente de terrains virtuels, le NFT le plus cher est celui d’Axie Infinity, qui s’élève à 1,5 millions de dollars.
  • La chanson NFT la plus chère vendue l’a été pour 1,33 millions de dollars.
  • Le GIF NFT Nyan Cat s’est vendu pour 590 000$.

Le coût écologique des NFT

  • La blockchain Ethereum est très énergivore. Pour une transaction réalisée sur cette blockchain, la consommation d’énergie avoisine les 77kwh.
  • Pour une année, la consommation en électricité de la Blockchain Ethereum s’estime à plus de 6 milliards de dollars. (Source:  Gary Cook, Directeur de la recherche internationale chez Green Peace)
  • La blockchain Ethereum libère à elle seule annuellement pratiquement 22 tonnes de dioxyde de carbone.
  • La technologie Ethereum 2.0 veut drastiquement réduire son besoin énergivore de 99%.
  • L’empreinte carbone d’une transaction NFT équivaut à celle de la consommation mensuelle moyenne en électricité d’un individu en Occident.
  • Cependant, la blockchain Solana est bien moins énergivore que l’Ethereum, avec pou chaque transaction, une consommation d’environ 0,00051 kWh. 
  • La Blockchain Polkadot est sur une consommation énergétique très raisonnable de 0,8kwh par an.

Les consommateurs de NFT

  • Les Singapouriens, les Chinois et les Vénézuéliens sont respectivement les populations les plus enclines à être très impliquées dans le trading de NFT.
  • Le Nigéria est un pays qui risque avoir la plus forte progression en terme de trading NFT les années à venir. Il irait de 13,7% à  35,3%.
  • 35% des fans d’e-sport s’intéressent aux NFT.
  • 23% des millenials aux États-Unis sont des collectionneurs de NFT
  • 30% de femmes à l’inverse de 23% d’hommes en Thaïlande collectent des NFT.
  • 70% de la population américaine n’est pas informée sur ce qu’est un NFT.
  • 3,5% de français ont déjà fait l’achat de NFT.
  • 49% des 18 à 24 ans en France sont ouvert à la possibilité d’acheter des NFT. (Source: IFOP)